Candidature : Matthieu Falce

Matthieu Falce
Homme

Catégorie SmartGrandsEnsemble : Associé·es salarié·es
Lille

Votre métier, votre activité :

Après avoir suivi des études d’ingénieur en bio-informatique et mathématiques, quelques expériences professionnelles dans le public (Inria et Ministère de la recherche) je suis devenu indépendant, chez GrandsEnsemble. Mon aventure a commencé il y a 3 ans et je suis salarié depuis 2 ans et quelques mois. Je reste principalement dans des thématiques de développement et de nouvelles technologie en temps que consultant / formateur. Finalement, la majeure partie du travail consiste à faire de la vulgarisation et à simplifier les processus pour des personnes qui ne sont pas expertes dans un domaine. A côté de cela, avec 2 autres membres de GE (Margot et Maxence) que j’ai rencontré à la Grappe, nous avons fondé “méninges à trois”, une agence de communication. Cela illustre la “force du collectif” ainsi que l’intérêt que l’on peut avoir à travailler ensemble, dans des lieux gérés par la coopérative.

Que pouvez-vous apporter au projet Smart ? Quelles sont les compétences et expériences que vous souhaitez apporter au sein du conseil d’administration ?

Comme je l’ai dit, je suis entrepreneur salarié depuis 2 ans. J’ai donc une bonne idée du fonctionnement de la coopérative, et de la vision d’un entrepreneur-salarié. Travaillant au cooworking de la Grappe à quasi temps complet, j’ai pu échangé avec d’autres utilisateurs (membres de GE, Smart ou pas) sur les avantages mais aussi les problèmes qu’ils rencontraient au jour le jour et sur le long terme. L’avis des entrepreneurs salariés doit être représenté au CA, nos problématiques n’étant pas forcément alignées avec celles de la direction. D’autre part, au sein de mes études et de mon activité, j’ai acquis des compétences particulières en vulgarisation / communication et gestion de projet informatique. Vulgarisation et communication pour pouvoir remonter les problèmes des entrepreneurs / entrepreneuses au CA, et vice versa - être en position d'intermédiation entre le quotidien des entrepreneurs et les décisions prises collectivement de manière structurelle. Gestion de projets informatiques pour pouvoir moderniser les outils que nous avons à disposition et créer ceux dont nous aurons besoin demain.

Pourquoi vous présentez-vous au Conseil d’Administration ?

J’ai choisi d’être porté par GrandsEnsemble pour l’aspect coopératif et l’acceptation de tous les projets d’entreprises, quelqu’en soit l’avancement ou la rentabilité future. Cependant, je ressens un manque d’écoute de la part de la direction. Cela provoque une certaine lassitude dont je ne suis pas le seul à souffrir. Pour cela, je pense qu’il faut aborder les sujets suivants : - Réduire l’opacité, qu’elle soit dans la gestion de la société ou l’aspect financier au jour le jour - Modifier la communication interne - Casser la verticalité dans la coopérative, fluidifier les échanges entre les différents salariés (ce qui passe par une meilleure connaissance de nos collègues des services centraux) - Essayer de mettre en place des nouveaux outils de gestion (état comptable en temps réel, automatisation de la création de formations) - Chercher comment améliorer la réactivité pour les situations urgentes - Favoriser les échanges entre les personnels permanents / ES et CAPE (moments d’échanges, outils comme Treviz qui a été testé au cooworking de LaGrappe sans le support de la direction…) D’autres points méritent également d’être abordés : - Lancer une discussion sur l’évolution du pourcentage prélevé par GE pour être en cohérence avec les autres sociétés de portage. - Voir comment améliorer la rétention des activités stabilisées, un enjeu majeur pour assurer la stabilité de GE et un des projets clés que va devoir aborder le prochain CA

Comment voyez-vous Smart dans le futur ? Quelle est votre vision à terme du projet ?

Smart / GrandEnsemble, permet à chacun de bénéficier des acquis sociaux tout en exerçant son entreprise librement. C’est également penser qu’à plusieurs on est plus fort. On assiste depuis quelques temps à “l'uberisation de notre économie”, qui favorise des travailleurs à la mission plutôt que des salariés. Nous serons en première ligne des dommages de la crise économique probable qui s’annonce. Je souhaite contribuer à ce que Smart / GE puisse permettet la solidarité et assure la protection de ses employés à ce moment clé. Finalement Smart / GE n’étant rien sans ses membres, j’espère voir fleurir les échanges et collaborations internes grâce à une meilleure connaissance de l’écosystème. Cela devra néanmoins passer par une plus grande implication des Entrepreneurs Salariés