Candidature : Julie Mayer

Julie Mayer
Femme

Catégorie SmartGrandsEnsemble : Associé·es salarié·es
Abbeville (80100)

Votre métier, votre activité :

Ryzome forme et accompagne les acteurs du monde associatifs et les collectivités locales dans les domaines du développement économique des activités associatives, la diversification des ressources, le mécénat et la construction de partenariats innovants avec le monde de l'entreprise. Je suis également chargée de cours à l’Université Picardie Jules Verne (TD montage de projets à l’UFR des Arts) et interviens au CNFPT. Enfin, depuis 2018, je suis déléguée régionale Hauts-de-France pour Admical, association créée en 1979 reconnue d’utilité publique qui a pour but de développer le mécénat des entreprises en France.

Que pouvez-vous apporter au projet Smart ? Quelles sont les compétences et expériences que vous souhaitez apporter au sein du conseil d’administration ?

Diplômée de philosophie politique et de gestion/communication des organisations culturelles, je cultive le goût de la réflexion et de l'expérimentation collective. Je serais ravie de mettre mon expérience professionnelle, dédiée à la pérennité économique des projets associatifs et coopératifs et ma fibre associative (plusieurs mandats dans des bureaux d'associations sociales et culturelles) au service de la réflexion relative à la refonte des statuts et à la vie économique de la structure. Aussi, je suis très attachée au travail en filière qui est mené depuis quelques temps. J'espère pouvoir continuer à développer ces modalités de coopération au sein du CA.

Pourquoi vous présentez-vous au Conseil d’Administration ?

Je développe mon activité depuis 3 ans et demi dans la coopérative Grands Ensemble. J'ai animé un groupe SIP en 2019-20 sur « La question des services mutualisés - Créer et développer son activité : comment ? Avec quels outils ? » et j'ai pu participer à de nombreux temps coopératifs sur différents bureaux. Ces moments d’échanges riches ont aiguisé ma curiosité et mon intérêt pour la vie coopérative. Il me semble aujourd'hui naturel de m'impliquer davantage dans la vie démocratique de la structure, et de participer à la construction d'un projet sociétal novateur.

Comment voyez-vous Smart dans le futur ? Quelle est votre vision à terme du projet ?

Les aspirations pour un monde du travail plus flexible, plus libre, plus créatif mais aussi plus protecteur et collectif sont grandissantes. La coopérative peut répondre à ses défis sociétaux et accompagner les bouleversements liés au monde du travail en cours et à venir. Les travaux entrepris avec les SIP, l’ouverture de nouveaux canaux de communication à destination des membres et les mesures exceptionnelles prises suite à la crise sanitaire, sociale et économique que nous traversons vont en ce sens. La coopérative doit pouvoir être source de créativité dans l’entreprenariat, d’expérimentation sociale et d’incubation pour de modèles sociétaux innovants.